Document sans nom accueil présentation articles agenda documentation livre d'or contact Paul Lombard Martigues
 
C'est la rentrée des classes ... - Ajoutée le 21/09/2010 à 16:04.
 
 

"RENTRÉE DES CLASSES"

Vers la fin de l'été, se sont déroulés en divers endroits de notre pays, les grands rendez-vous de toutes les familles politiques pour déterminer leur position en vue des futures élections Présidentielles de 2012, voire aussi des Elections Législatives.
 
Sous l'appellation "Université d'été" -appellation d'ailleurs bien "snobinardes" à mon goût- des réunions se sont tenues tout simplement de "l'appareil" de chaque Parti, avec ses "éléphants".
 
Droite-Gauche jusqu'à leurs "extrêmes" ont donc tenu boutique et je dois dire que le choix qu'il faudra faire en 2012 ne sera pas facile pour les "non initiés" de la politique. Cet électorat peut, en effet, basculer d'un côté, comme de l'autre, en fonction des événements (on l'a vu en 1968).
 
۞ Côté "DROITE", la candidature de Nicolas SARKOZY ne semble faire aucun doute, même si dans ses rangs, ça grogne de plus en plus. Malgré un tir groupé à "boulets rouges" de toutes parts, les sondages le placent toujours autour de 30 à 35 % (ça change toutes les semaines), ce qui n'est pas si mal quand on est la tête de Turc de toute l'Opposition.
 
۞ Côte "GAUCHE", ça sera un peu plus difficile pour trouver le "leader" porteur. La belle fête de l'Humanité nous a certes un peu plus rassurés, où chaque mouvance semble décidée à se rassembler sur un "projet partagé" qui puisse être acceptable pour tous à condition de gommer les maximas et minimas exigés par chaque famille politique. Ca ne sera pas facile. Pas facile non plus de tenir promesse pour annuler tout ce que le pouvoir de Droite à mis en place depuis 2007.
 
En effet, si la suppression de la retraite à 60 ans mobilise aujourd'hui massivement l'opinion publique, il ne faut pas oublier non plus la Réforme des Collectivités Locales, la suppression de la Taxe Professionnelle, la défense de l'Ecole Publique, la Santé, le Chômage, le Logement etc. La liste est longue et le redressement le sera d'autant plus.
 
Attention au "demain on rasera gratis". La Gauche, si elle veut l'emporter, devra d'abord être unie dans toutes ses composantes, donner à chacun sa juste place et enfin proposer un programme crédible aux yeux de tous.
 
Troisième Parti de France aux Elections Municipales de 2008, le Parti Communiste Français avec ses milliers d'élus locaux aura un rôle important à jouer dans ce combat.
 
   
Vous ne pouvez plus réagir à cet article.
Sondage Terminé.
Résultat des votes :
76.54 % Oui
18.52 % Non
4.94 % Sans opinion
81 votes au total
 
 
RE... BONJOUR - Ajoutée le 14/09/2010 à 10:33.
 
 

"CAMPING PARADIS"LEADER SUR LA SOIREE AVEC 6.3 MILLIONS DE TELESPECTATEURS

RE…BONJOUR……
 
Nous sommes allés avec mon épouse en Auvergne "ressourcer" nos bronches en vue du prochain hiver. Comme je n'ai pas de "nègre" payé par la Mairie pour me remplacer, cela justifie l'absence de nouveaux articles, mais je ne vous ai pas oubliés pour autant et notre bonne ville de Martigues non plus…
Aussi, toutes mes excuses aux fidèles consultants de mon site pour ces quinze jours d'absence.
 

۞
C'est ainsi que j'ai pu voir à la télévision sur TF1, le nouvel épisode de "Camping Paradis" qui a fait une fois de plus un véritable carton en audience, "épisode leader sur la soirée" toutes chaines confondues avec 6.3 millions de téléspectateurs.
C'est donc le 5ème épisode entièrement tourné à Martigues. Cinq autres également réalisés sur la Commune passeront à l'antenne dans les mois à venir. Deux ont déjà été tournés et le troisième est en cours.
Cela va donc nous assurer une programmation de diffusion jusqu'en 2011.
Au camping municipal de l'Arquet, comme sur le site, ce n'est pas encore la ruée. Cependant, le taux d'intérêt pour cette comédie augmente constamment. Une bonne pub "gratuite" pour notre Ville.
 

 

۞
 
Autre sujet de satisfaction, les "Flâneries au Miroir", pour qui c'est la ruée.
Une avant-première avait été proposée en janvier 2007 avec trente costumés lors de la soirée des vœux, dans le splendide décor du Service des Plantations et des Ateliers de la Ville.
Ils étaient
75 costumés
pour la 1ère édition des Flâneries, en septembre 2007
 
 
97 costumés
pour la 2ème édition, en septembre 2008
 
 
140 costumés
pour la 3ème édition, en septembre 2009
 
et enfin
180 costumés
pour la 4ème édition, en septembre 2010.
 

 
Un véritable "BOUM" à tous les points de vue qui confirme tout l'intérêt que notre population porte à cette manifestation, sans oublier les touristes qui affluent de toutes régions.
 
Cette idée est venue de l'heureuse conjoncture entre la Ville de Martigues et l'Association "Les Masqués Vénitiens de France", présidée par Madame Eliane DAMLEJIAN elle-même secondée par son époux. En 2007, elle nous avait proposé à moi-même et à mon Adjoint à l'Animation, Monsieur Alain SALDUCCI, d'organiser la venue des Vénitiens à Martigues. A ce jour, son succès ne s'est d'ailleurs jamais démenti, bien au contraire. D'autant qu'aujourd'hui, Madame DAMLEJIAN est bien ennuyée pour satisfaire toutes les demandes des Vénitiens désireux de se rendre dans notre belle ville.
 
Bref, une fin d'été tout à fait réjouissante pour la réputation de notre Commune.
 
Tout va donc très bien Madame La Marquise pour ce qui est de l'animation. Pour le "reste", c'est une autre chanson.
 
Je vous en parlerai bientôt…..
 

   
Vous ne pouvez plus réagir à cet article.
Lire les commentaires (2)
Sondage Terminé.
Résultat des votes :
80.72 % Oui
15.66 % Non
3.61 % Sans opinion
83 votes au total
 
 
21 AOUT 1944... LA DELIVRANCE - Ajoutée le 16/08/2010 à 14:47.
 
 

 

21 AOÛT 1944… LA DÉLIVRANCE
 
Dans quelques jours MARTIGUES, traditionnellement depuis 1944, fêtera le 66ème Anniversaire de sa Libération de l'Occupation allemande et du régime de VICHY.
 
Il est aujourd'hui extrêmement difficile de dire ce que cela représentait pour notre population, comme il est extrêmement difficile de raconter l'ambiance de ce jour mémorable, comme ceux qui ont suivi pendant au moins un bon mois.
 
Cette date est évidemment différente pour chaque commune, en fonction de l'avancée des troupes Alliées et de l'intervention de la Résistance intérieure là où ce fut possible.
 
Le 21 Août est pour nous Martégales et Martégaux qui avons vécu ce moment-là, un souvenir inoubliable et aujourd'hui, nous sommes malheureusement très peu nombreux à pouvoir en témoigner.
 
Songez que depuis 1940 date de l'arrivée au pouvoir de PÉTAIN, puis du 11 Novembre 1942, date de l'entrée des troupes allemandes dans la partie sud de la FRANCE, MARTIGUES vivait sous une chape de plomb avec tout son cortège de malheurs, de misères et de privations.
 
Ce Lundi donc 21 Août à 5 heures du matin, les troupes allemandes après avoir fait sauter le pont tournant de Jonquières, les quais et le Viaduc du chemin de fer de Caronte, évacuent précipitamment et en pleine débandade la Ville, en laissant des groupes épars ici et là que F.F.I. et F.T.P. combattent le jour-même, laissant malheureusement un mort et dix blessés dont deux graves.
 
Par ailleurs, la Ville était déjà en pleine effervescence…
 
Mais laissons parler Monsieur Max PAYSSÉ (†), Membre du Front National et l'un des principaux Responsables de la Résistance avec Georges GALDY et Horace SANTUCCI :
 
"L'enthousiasme qui a saisi les gens était indescriptible. Pendant 15 jours, la Place de la Libération (devant la Mairie) fut le carrefour de tous les espoirs. Dans les cafés, le pastis du marché noir coulait à flots. Il y avait une joie inexprimable, un sentiment général de fraternité que je n'ai jamais plus ressenti comme en ces jours là …"
 
Mardi 22 Août, le lendemain, trois chars américains dépêchés pour protéger les ponts de MARTIGUES (hélas déjà détruits) arrivèrent à Jonquières avec la joie que l'on devine.
 
Cette Libération, MARTIGUES l'avait payée cher.
 
Pour y parvenir, pendant la période 1940-1945, elle laissait :
-         86 victimes (Résistance, camps d'extermination, départs militaires, civils …),
-         139 prisonniers de guerre,
-         200 à 250 départs S.T.O.,
-         300 réquisitionnés en 1944 pour travaux forcés,
-         tous ses ponts, Jonquières et Caronte, détruits (sauf Ferrières inutile).
 
MARTIGUES fut coupée en deux de toute communication pendant plusieurs mois, car les quais sud et nord avaient été dynamités (Canal Galliffet).
 
Elle était, après MARSEILLE certainement, l'une des communes les plus touchées des Bouches-du-Rhône.
 
On mesure mieux aujourd'hui pourquoi MARTIGUES célèbre toujours avec autant de ferveur cette date du 21 Août 1944.
 
Alors, si ce Samedi 21 Août, vous avez un moment, pensez à celles et ceux qui sont morts pour notre Liberté : MERCI.
 
 
Sources :
 

Livre de Jacky RABATEL
"Une ville du Midi sous l'Occupation, MARTIGUES 1939-1945"
410 pages
Cette ouvrage est aujourd'hui épuisé, mais il est possible de le consulter à la Médiathèque Louis Aragon

 
 




   
Vous ne pouvez plus réagir à cet article.
Lire les commentaires (4)
Sondage Terminé.
Résultat des votes :
95.65 % Très
2.9 % Moyennement
1.45 % Pas du tout
69 votes au total
 
 
Page : [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 ] Précédente - Suivante
Haut de page
 
LMMJVSD
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
 
 
 
 
Accueil - Présentation - Articles - Agenda - Galerie - Documentation - Livre D'or - Contact - Liens Réalisé par S.a.r.l. ORION