Document sans nom accueil présentation articles agenda documentation livre d'or contact Paul Lombard Martigues
 
MIGRANTS HIER... CITOYENS AUJOURD'HUI - Ajoutée le 06/09/2015 à 19:19.
 
 

Au début de l'été de 1997, un vieux copain de l'école communale dde Martigues Louis Salemme (aujourd'hui décédé) vient me voir en Mairie pour me parler des migrants venus de gaète ou gaèta (italie) à Martigues autour de 1861 Gaéte est une ville d'talie de 60.000 habitants environ et qui ressemble étrangement à notre ville.

Située au bord de la Méditerranée à 120 km de de Rome et à 80 de Naples.

L.Selemme passioné de généalogie était à la recherche de ses ancètres qui l'amènerent à Gaéte.

Il me confirma que ses recherches aboutirent à retrouver beaucoup d'ancètres de familles de Martigues.
Ces familles étaient venues vers 1861 se réfugier dans notre ville à bord d'un bateau remorqué par un "vapeur" (?) en abandonnant leur ville par craintes de représailles du nouveau pouvoir pour les deux-siciles. En effet gaéte fut la dernière ville qui était restée fidèle à la France. Ses recherches personnelles n'ont pas permis de retrouver trace de ces évenements qui ont assurément marqués notre cité.
On pourrait avoir confirmation par les controles sanitaires des ports ou de la police portuaire (controle des immigrations)

Louis est allé assez loin pour avoir confirmation, qu'au moins quatre vingts familles d'aprés ses investigations ont un ancètre de gaète avec encore leurs noms d'origine aujourd'hui.
Une dizaine tout au plus ont un peu françisé leur nom.
Enfin et là, c'est certains Martigues a eu jusqu'au 19ème siècle un consulat des Deux-siciles au quartier de l'Ile (centre ancien de notre ville)
qui confirme si besoin été la présence Italienne ou sicilienne de l'époque.
A leurs memoires nous avons baptisés un nom de rue "Rue de GAETE"
Juste la petite rue qui rentre dans le vieil l'Ile a hauteur de l'ancien restaurant Pascal.

 
   
Vous ne pouvez plus réagir à cet article.
 
 
A PROPOS DES SARDINADES... - Ajoutée le 31/08/2015 à 18:25.
 
 

Le 26 Septembre 1983 quand fut inaugure le nouvel Hotel de la ville, la municipalité avait conscience que cela allait créer un grand vide dans l'animation du quartier. Nous en étions au stade de la réfléxion pour imaginer ce que nous pourrions faire pour redonner un peu de vie (surtout l'été) à ce quartier, qui ne l'oublions pas, fut le centre historique de notre ville. Au bar des Colonies (Aujourd'hui resto de la petite Venise), il y avait à l'époque toute une équipe qui le matin y buvait le café et abordait tous les sujets d'actulités ou pas....

Parmis eux LOUIS SAMMUT qui étaiit secrétaire général adjoint à la mairie eut l'idée; et lui seul, regrettant à Martigues (pays du poisson) aucun bar ou restaurant ne proposait des grillades de poissons en plein air, comme cela se pratiquait à son pays d'origine (la Tunisie). il arriva à convaincre le propriétaire du bar de faire des grillades. Celui ci aménagea donc un petit barbecue dans son établissement pour faire des grillades de merguez, mais du l'abandonner à cause de l'odeur épouvantable que cela dégageait dans son resto. En meme temps, la mévente des sardines a ce moment là touchait tous les pécheurs.René GAUDINO qui travaillait pour l'animation touristique de la ville avec LOUIS SAMMUT, nous proposa de reprendre les grillades, mais en plein air avec les sardines. (le surplus était jété à la mer). Donc avec notre cuistot de service à la caféteria de la mairie, BLAISE COLARULLO, nous reprimes l'idéede la grillade, mais il sur le cours de l'Ile à raison de dégustation de sardines grillées gratuites (5 par assiettes). Ce fut, on l'imagine alors, un succés foudroyant incroyable, des gens venant de tous bords y compris de Marseille.

Certes la ville assurait toutes les dépenses (elles pouvait le faire à l'époque), mais il est évident que devant ce succés, on be pouvait continuer ce train de vie Nous proposions alors aux restaurateurs de L'Ile, de reprendre les grillades, quittes à eux d'en assurer la gestion. Ce qui fut fait tant bien que mal...

Ajourd'hui les grillades ont essamé un peu partout (sans droits d'auteur)

Notres brave LOUIS n'en reviendrait pas.

 
   
Vous ne pouvez plus réagir à cet article.
 
 
NON AU TRANSFERT DU MARCHE SUR LE COURS - Ajoutée le 10/07/2015 à 15:26.
 
 

Le marché de Jonquières que nous avons aménagé il y a prés de 30 ans (1987), fait l'admiration de tous.

D'abord par les marchands forains qui y sont installés ainsi que par la clientèle qui le fréquente.

Deux parkings sont à proximité, un sur le Quai Leclerc (construit à grands frais), un autre sur l'ex-terrain des abatoirs.

Invoquer aujourd'hui la saturation des parkings pour aménager le marché sur le Cours est une erreur manifeste!...

C'est comme si pour un parking insuffisant pour desservir une école, certains invoquaient le transfert de l'établissement scolaire pour faiire un parking...

Or personne ne le demande, ni les marchands forains, ni les commerces du Cours qui ont déja perdus 20% de leur clientèle du fait de l'aménagement du Cours.

Tout cela est monté par un individu qui se vante d'avoir " L'oreille municipale " !

Parking insuffisant?.... Il faudrait , avant de tout chambouler, étudier la possibilité d'une meilleure rotation sur les deux parkings (le jeudi et le dimanche) avec le personnel adéquat (techniciens de voirie et police municipale) ; ça ne couterait pratiquement rien à la commune et serait plus efficace.

A une période où les finances municipales sont menacées, ce n'est pas le moment d'engager des dépenses superflues....

NON et encore NON au transfert du marché sur le Cours!

Paul LOMBARD

Maire Honoraire

 
   
Vous ne pouvez plus réagir à cet article.
 
 
Page : [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 ] Précédente - Suivante
Haut de page
 
LMMJVSD
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   
 
 
 
 
Accueil - Présentation - Articles - Agenda - Galerie - Documentation - Livre D'or - Contact - Liens Réalisé par S.a.r.l. ORION