Document sans nom accueil présentation articles agenda documentation livre d'or contact Paul Lombard Martigues
 
LES CENT JOURS - Ajoutée le 03/09/2012 à 23:31.
 
 

LES CENT JOURS

*************

Je ne sais qui a défini ce délai pour juger l’efficacité de notre nouveau Président de la République et de son gouvernement, cela me paraît objectivement un peu juste.

Par ailleurs LES CENT JOURS dans l’histoire de notre pays éveille le douloureux souvenir de leurs fins à Waterloo, mauvais présage !

Aujourd’hui 68 % des Français manifestent un certain mécontentement, c’est beaucoup, mais il fallait s’y attendre car il avait beaucoup promis.

Le nouveau gouvernement, maintenant qu’il a les moyens d’investigation, constate avec effroi que le bilan de la droite est pire que ce qu’on pouvait imaginer et qu’il n’aura jamais les moyens financiers pour y remédier, la crise européenne est là et bien là pour tous.

Certes à sa décharge on lui accordera (au gouvernement) quelques mesurettes prouvant qu’il veut changer les choses, mais c’est encore nettement insuffisant pour satisfaire l’opinion publique.

Sur la première copie qui nous est présentée nous dirions avec beaucoup d’indulgence non pas « peut mieux faire » mais « doit mieux faire ».

Pour « l’équipe » gouvernementale que le Président a choisie, je serais beaucoup plus critique.

D’abord elle est trop nombreuse, pour satisfaire les appétits et ambitions de tous c’est « l’armée du Mexique » donc un manque évident dans sa cohésion et son efficacité.

S’il est souhaitable que les ministres ou parlementaires ne soient pas de simples potiches, ils doivent mesurer que la moindre de leur déclaration publique en contradiction avec la « ligne » gouvernementale peut faire les « choux gras » de certains.

Les récents évènements de Marseille en sont, entre autres, l’éclatante démonstration.

 

En la circonstance c’est un « Zéro pointé ».

 

 

 

Paul LOMBARD

Maire Honoraire de Martigues

 

 
   
Vous ne pouvez plus réagir à cet article.
Sondage Terminé.
Résultat des votes :
69.81 % Oui
26.42 % Non
3.77 % Sans opinion
53 votes au total
 
 
JEUX OLYMPIQUES 2012 - Ajoutée le 20/08/2012 à 20:12.
 
 

 

JEUX OLYMPIQUES 2012…

SATISFECIT POUR 64 % DES FRANÇAIS !

*************

Selon un journal parisien un sondage donne plus de 60 % de Françaises et de Français satisfaits des résultats de nos athlètes pour les Jeux Olympiques de 2012.

Après un départ époustouflant en natation puis un certain ralentissement, le « finish » a été enthousiasmant.

On peut partager cette satisfaction, d’autant que notre pays n’a pas une véritable politique sportive.

Le Ministère « de la Jeunesse et des Sports » est la dernière roue de la charrette de tous les gouvernements qui se sont succédés en France.

D’ailleurs la nomination du Ministre en charge est toujours annoncée en dernier.

Pratiquement, en fait, tout repose sur l’aide des communes, des conseils généraux, de régions voire de généreux sponsors, quand encore ils en ont la volonté et les moyens de participer.

Ceux sont ces milliers de bénévoles passionnés qui font marcher la boutique dans tous nos petits villages comme dans les grandes villes.

C’est à eux que revient le mérite de ces résultats, certes il ne s’agit pas en la circonstance d’instaurer une politique sportive sélective d’état, comme cela a pu se faire par le passé et encore aujourd’hui dans les pays totalitaires, mais au contraire une politique de masse offrant à chacun simplement la pratique de son sport préféré et par la même dégager une élite.

Comme tout cela commence à l’école, autant dire que ce n’est pas pour demain dans notre pays.

Dès aujourd’hui préparons Rio, car là où nous avons eux de bons résultats cela devrait susciter des milliers de vocations.

Ceci dit ne boudons pas notre plaisir, 7ème sur 52 pays, ce n’est pas si mal…

 

 

Paul LOMBARD

Maire Honoraire de Martigues

 
   
Vous ne pouvez plus réagir à cet article.
Sondage Terminé.
Résultat des votes :
69.77 % Oui
23.26 % Non
6.98 % Sans opinion
43 votes au total
 
 
Libération de Martigues 21 août 1944 - Ajoutée le 08/08/2012 à 20:35.
 
 

LIBERATION DE MARTIGUES

21 AOUT 1944

******

 

Comme chaque année la ville commémorera avec fidélité et ferveur cette date du 21 août 1944 qui vit la libération de notre ville, de l’occupation allemande et la fin du régime de vichy (tout au moins localement car la guerre était loin d’être finie, seulement le 8 mai 1945).

Il peut sembler bizarre, pour toutes celles et tous ceux qui n’ont pas vécu cette époque, de donner ici à Martigues une aussi grande importance à cette date du 21 Août 1944 au même titre que le 14 juillet 1789, le 11 novembre 1918, ou le 8 mai 1945 fêtes nationales.

S’il en est ainsi, c’est que toute notre population voyait en ce jour, la délivrance de leurs souffrances de deux années d’occupation allemande (11 novembre 1942 - 21 août 1944), ainsi que de l’Etat Français de Vichy, instauré en France depuis la prise du pouvoir par Pétain le 10 juillet 1940.

Le débarquement du 6 juin 1944 des troupes alliées en Normandie donnait à notre population ici comme ailleurs l’immense espoir que cette délivrance était proche.

Le 15 août 1944 le débarquement réussi en Provence par les troupes alliées ne pouvait qu’accélérer la certitude de ce grand jour.

Dès le début août les allemands commencèrent les préparatifs pour leur retraite, en sabotant tout ce qui pouvait l’être (pont de chemin de fer à Caronte, ponts et quais du centre de Martigues), le 20 août 44, un vrai désastre.

Le 21 août à l’aube les allemands évacuèrent Martigues non sans peine car les résistants de la « première heure » s’activaient autant que cela se peut, face à un adversaire encore puissamment armé.

Malheureusement, l’arrestation du 8 juin 1944 au Fenouillet à la Roque d’Anthéron avait décapité la résistance Martégale de leurs principaux chefs de réseaux (communistes, socialistes, gaullistes), il s’en est suivi, cela va de soi, dans un moment pareil, une certaine confusion.

De ce jour 21 août, M. Max Payssé un des principaux acteurs de cette libération avec M. Georges Galdy devait dire :

« L’enthousiasme qui a saisi les gens était indescriptible. Pendant quinze jours la place de la libération (devant la Mairie à l’île) fut le carrefour de tous les espoirs. Dans les cafés le pastis du marché noir coulait à flots. Il y avait une joie inexprimable, un sentiment de fraternité que je n’ai jamais plus ressenti comme en ces jours là… »

Le lendemain le 22 août, l’arrivée de trois chars américains devait conforter l’acquis de la veille et accentuer encore cet enthousiasme.

******

Pour toutes celles et tous ceux qui pourraient être intéressés par cette période, on peut consulter à la Médiathèque Municipale le livre publié à l’instigation du Centre de Développement artistique et culturel de la municipalité de Martigues en 1986 : « Une ville du midi sous l’occupation, Martigues 1939-1945 de Jacky Rabatel ». Un formidable travail d’historien, c’est un hommage posthume que nous lui devons bien, lui qui nous a quittés trop tôt.

 

 

Paul LOMBARD

Maire Honoraire de Martigues

 

 




   
Vous ne pouvez plus réagir à cet article.
Sondage Terminé.
Résultat des votes :
90.32 % Oui
9.68 % Non
0 % Sans opinion
62 votes au total
 
 
Page : [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 ] Précédente - Suivante
Haut de page
 
LMMJVSD
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
 
 
 
 
Accueil - Présentation - Articles - Agenda - Galerie - Documentation - Livre D'or - Contact - Liens Réalisé par S.a.r.l. ORION